aquafortiste


aquafortiste

aquafortiste [ akwafɔrtist ] n.
• 1853; it. acquafortista, de acquaforte « eau-forte »
Graveur à l'eau-forte.

aquafortiste nom (italien acqua forte, eau-forte) Graveur à l'eau-forte.

aquafortiste
n. Artiste qui grave à l'eau-forte.

⇒AQUA(-)FORTISTE, (AQUAFORTISTE, AQUA-FORTISTE) subst. masc.
Artiste qui grave à l'eau forte :
1. Lui [Jacque], le spirituel croqueur, l'habile aquafortiste, le maître au cochon, affecte doctoralement de n'admirer, de n'estimer que les maîtres primitifs, de répudier toutes les habiletés, toutes les adresses, tous les procédés, tout ce dont est fait son petit, mais réel talent.
E. et J. DE GONCOURT, Journal, 1853, p. 111.
2. Un mot maintenant sur la Nana de M. Dagnan-Bouveret, et nous pourrons passer, sans plus tarder, aux aqua-fortistes et aux graveurs.
HUYSMANS, L'Art moderne, 1883, p. 90.
3. [Raffaelli] C'est aussi un aquafortiste de grand mérite, et un sculpteur original.
C. MAUCLAIR, Les Maîtres de l'impressionnisme, 1904, p. 172.
Rem. Attesté ds les dict. gén. à partir de Lar. 19e.
Aquafortiste graveur. ,,Graveur travaillant à l'envers sur plaque de cuivre recouverte de cire, par enlèvement de la couche protectrice suivant dessin à réaliser. Il détermine le temps d'attaque par l'acide.`` (Mét. 1955).
Rem. On rencontre dans la docum. le néol. aquafortiser, verbe trans. (E. et J. DE GONCOURT, Journal, 1887, p. 734; dér. de l'ital. acquaforte, suff. -iser). Graver à l'eau forte.
PRONONC. ET ORTH. — 1. Forme phon. :[]. FOUCHÉ Prononc. 1959, p. 288 note que le groupe qu + a se prononce [kw] dans les mots composés de l'élément aqua- tels que : aquafortiste, aquamanile, aquapuncture, aquarelle, ainsi que dans les mots lat. aquarium, exequatur, dans l'ital. aqua tinta (et aqua tintiste) et dans les noms étrangers : Aquafort, Aquarium Mounts, etc. (cf. aussi MART. Comment prononce 1913, pp. 290-291 qui ajoute à cette liste aquatile et aquatique, francisé autrefois et qui aurait subi l'influence de aquarium et aquatile). 2. Forme graph. — Ortho-vert 1968 écrit aquafortiste sans trait d'union mais signale : ,,on peut l'écrire aussi : un (des) aqua-fortiste(s)`` (pour ces 2 possibilités d'écrire le mot, cf. aussi Pt Lar. 1906 qui donne comme vedette : aqua-fortiste ou aquafortiste). Ac. t. 1 1932, ROB., Pt ROB., Pt Lar. 1968, et Lar. Lang. fr. ne mettent pas de trait d'union (cf. aussi LITTRÉ et DG). Le mot est enregistré avec un trait d'union ds Lar. 19e (cf. aussi supra ex. 2).
ÉTYMOL. ET HIST. — 1853, supra; cf. 1862 (Société des Aqua-fortistes créée à Paris d'apr. Lar. 19e).
Dér. de l'ital. acqua forte, acquaforte (KOHLM. p. 28) littéralement « eau forte », attesté au sens de « acide nitrique (servant à réaliser ces gravures) » dep. fin XVe-début XVIe s. (Léonard de Vinci [1452-1519] 2-249 ds BATT.) et p. ext. au sens de « estampe obtenue au moyen d'une plaque de zinc ou de cuivre enduite de cire et soumise à l'action de l'eau forte » dep. 1823 (DEI); TOMM.-BELL. 1861-79, s.v. indique : Prova dell' acqua forte e anche semplicemente Acqua forte, chiamani gl'Intagliatori in rame la stampa da loro impresa, dopo data l'acqua forte al lavoro vederne l'effetto. L'empr. n'a pu se faire directement à l'ital. acquafortista qui n'est attesté que fin du XIXe-début XXe s. (G. d'Annunzio [1863-1938] IV, I, 96 ds BATT.).
STAT. — Fréq. abs. littér. :27.
BBG. — GOUG. Mots t. 1 1962, p. 68. — Mét. 1955.

aquafortiste [akwafɔʀtist] n. et adj.
ÉTYM. 1853; ital. acquafortista, de acquaforte « eau (acqua)-forte ». Le Dict. universel de P. Larousse signale la fondation à Paris de la Société des Aqua-fortistes en 1862.
Graveur à l'eau-forte.
1 (…) depuis la découverte de ce genre de gravure, il y a eu autant de manières de le cultiver qu'il y a eu d'artistes aquafortistes.
Baudelaire, Curiosités esthétiques, XIII.
2 M. Meryon, le vrai type de l'aquafortiste achevé (…)
Baudelaire, Curiosités esthétiques, XIII.
3 Un mot maintenant sur la Nana de M. Dagnan-Bouveret, et nous pourrons passer, sans plus tarder, aux aquafortistes et aux graveurs.
Huysmans, l'Art moderne, p. 90.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Aquafortiste — L’aquafortiste est l artiste utilisant l eau forte (graveur). « En un sens général, l’eau forte qui est à la fois le procédé, la gravure sur métal et l’estampe obtenue par cette gravure, s’oppose aux autres procédés de taille douce (ou… …   Wikipédia en Français

  • AQUAFORTISTE — n. m. Celui qui grave à l’eau forte …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • aquafortiste — (entrée créée par le supplément) (a koua for ti st ) s. m. Artiste qui grave à l eau forte. •   L oeuvre des aquafortistes se poursuit malgré la mort du regretté M. Cadart, Journ. offic. 29 mai 1875, p. 3823. ÉTYMOLOGIE    Ital. acquaforte, eau… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • aqua-fortiste — ⇒AQUA( )FORTISTE, (AQUAFORTISTE, AQUA FORTISTE) subst. masc. Artiste qui grave à l eau forte : • 1. Lui [Jacque], le spirituel croqueur, l habile aquafortiste, le maître au cochon, affecte doctoralement de n admirer, de n estimer que les maîtres… …   Encyclopédie Universelle

  • Callot — Jacques Callot Jacques Callot Portrait de Jacques Callot, d après Van Dyck Naissance 1592 à Nancy Décès 24 mars 1635 à Nancy …   Wikipédia en Français

  • Jacques Cahot — Jacques Callot Jacques Callot Portrait de Jacques Callot, d après Van Dyck Naissance 1592 à Nancy Décès 24 mars 1635 à Nancy …   Wikipédia en Français

  • Jacques Callot — Portrait de Jacques Callot, d après Van Dyck Naissance 1592 à Nancy …   Wikipédia en Français

  • graveur — graveur, euse [ gravɶr, øz ] n. • 1398; de graver 1 ♦ Personne dont la profession est de graver. ⇒ ciseleur, nielleur, sculpteur. Graveur sur métaux, sur bois. Graveur en bijouterie (⇒ bijoutier, orfèvre) . ♢ Spécialt Artiste qui, par les divers… …   Encyclopédie Universelle

  • Armand-Emile Mathey-Doret — Photographie d Armand Emile Mathey Doret dans sa propriété de Buffard, dans le Doubs Nom de naissance …   Wikipédia en Français

  • Auguste Danse — Oeuvre d Auguste Danse : Portrait d Eudore Pirmez avant 1890 Auguste Danse, né à Bruxelles le 13 juillet 1829 et mort à Uccle le 2 août 1929, est un dessinateur, aquafortiste et buriniste belge …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.